3ème édition de Festiv’Africa

festivafrica2016

Ce samedi 17 septembre, Enfance de Casamance était présent lors de la 3e édition de Festiv’Africa organisée par la Mutualité Saint-Michel, en collaboration avec l’asbl Vitrine africaine. Celle-ci se déroulait au Curo Hall d’Anderlecht, non loin des abattoirs.
L’occasion pour l’association d’exposer ses objectifs au public venu nombreux (près de 1000 personnes étaient présentes) mais aussi de vendre quelques objets venus en droite ligne de Casamance. L’ensemble des bénéfices iront à la mise en place des projets à venir.
Rendez-vous l’année prochaine !
Enfance de Casamance aisbl souhaite remercier toutes les personnes présentes lors de cet événement.

N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, à « liker » et partager nos publications !

Comments: Leave a Comment

Comme un parfum de rentrée

CommeUnParfumDeRentree

En cette fin du mois d’août, les vacances des uns et des autres se terminent doucement. Les cours de récréation vont à nouveau s’animer des jeux et des rires des enfants. Une nouvelle année scolaire va bientôt commencer et avec elle de nombreux défis pour les enseignants comme pour les enfants et leurs parents. Que ce soit en Belgique ou en Casamance, les enfants ont le droit d’accéder à une scolarité saine et efficace.

Enfance de Casamance entend se joindre aux efforts des enseignants sénégalais. Pour cette année scolaire, l’Aisbl a décidé de venir en aide à l’école élémentaire d’Amadou Dagnil Coly. Mme Mariama Keita, enseignante au sein de l’école, nous a fait parvenir ce projet avec pour objectifs : le renforcement pédagogique et l’acquisition de matériel didactique. Plus d’informations très prochainement sur ce site !

Autre information : notre présence à Festiv’Africa le samedi 17 septembre de 12h à 20h au Curo Hall d’Anderlecht. N’hésitez pas à venir nous y saluer !

Plus d’informations à cette adresse : http://www.mc.be/festivafrica

N’oubliez pas de venir « Liker » notre page Facebook : Enfance de Casamance Aisbl et de la partager à vos amis !

Bonne rentrée à toutes et tous !

Nathan Buxin

Trésorier de l’AISBL Enfance de Casamance

Comments: Leave a Comment

Assemblée générale du 11/O6/16

1. Prochain événement

  • Présence à Festiv Africa le 17/09/16 entre 12h et 20h au Curo hall à Anderlecht ;

2. Cotisations

  • Tout le monde est en ordre de paiement

3. A faire

  • Vérifier la date pour la déclaration d’impôts de cette année (Tous)
  • Solliciter un ou des organismes pour organiser un événement dont nous serions bénéficiaires (Kémo)
  • Relancer le site via Facebook (tous)
  • Créer un événement Facebook pour Festiv Africa (Kémo)
  • Ecrire un article pour le site web (Nathan et envoi à Pierre)
  • Relancer les directions scolaires de Casamance (Kémo)
  • Placer le compte rendu du jour sur le site (Nathan envoie à Pierre)
  • Relancer demandes sponsoring (Lotto, etc) Nathan et Kémo + recherches))
  • Nous Nous concentrerons sur le projet de l’école de Bignona (analyse de l’écrit de Mme Keita et extrait des priorités dans ce dossier : Nathan)
  • Recherche plateformes participatives pour financer le projet de Bignona( Nathalie, Kémo, Nathan)
  • Voir avec le jogging club de Baudour pour Etre bénéficiaire lors prochaine Course (Nathan)
Comments: Leave a Comment

RCF Liège – On n’en finit pas de les aider

Emission de radio du lundi 20 octobre 2014

Interview de Kémo par Madame Myriam Tonus.

Comments: Leave a Comment

Soutenir une éducation plus digne depuis Stambruges

Article de Pierre-Laurent CUVELIER paru dans l’édition du lundi 20 octobre 2014 du journal l’Avenir.

- Télécharger l’article au format PDF

- Consulter l’article sur le site Lavenirnet

Au Sénégal comme dans beaucoup de pays africains, les cours se donnent face à des classes bondées.

Au Sénégal comme dans beaucoup de pays africains, les cours se donnent face à des classes bondées.

Ancien instituteur au Sénégal, Kémo a choisi de s’investir pour améliorer la situation scolaire des enfants de sa région natale.

 

La Casamance, une région enclavée et meurtrie par plus de trente ans de rébellion séparatiste, est loin d’attirer les projecteurs. Cette zone située au sud du Sénégal semble en effet avoir été quelque peu oubliée par les ONG, qui lui préfèrent les territoires du Nord du pays.

La réalité sur le terrain est pourtant là aussi aux antipodes des besoins élémentaires (accès à l’eau potable, à une alimentation saine et équilibrée…) que tout être humain devrait être en droit de réclamer. Rien qu’en matière d’éducation, inutile de vous faire un dessin, les établissements scolaires manquent de tout et ont à pâtir de conditions d’hygiène déplorables.

Des classes surpeuplées

Kémo Keïta en sait quelque chose, lui qui fut instituteur primaire pendant douze ans au Sénégal avant de s’expatrier en Belgique. «En Europe, cela paraît impensable mais là-bas, les classes sont bondées, ce qui rend évidemment l’apprentissage très difficile. Il n’est d’ailleurs pas rare d’être amené à enseigner dans un local où sont entassés entre cinquante et cent enfants. À cela, vous ajoutez un manque criant de matériel scolaire et pédagogique».

Désormais installé dans le village de Stambruges, l’ancien enseignant n’en oublie pas ses racines et a ainsi décidé de s’impliquer en faveur de sa région natale de Casamance, où toute sa famille vit encore.

Avec l’appui d’une citoyenne beloeilloise, Nathalie Museur, et du Saint-Ghislainois Nathan Buxin, Kémo s’est ainsi lancé dans la fondation de l’AISBL «Enfance de Casamance». « J’ai eu l’occasion de rencontrer Kémo en 2010 lorsque j’ai entamé des études de médiation à Dour, explique Nathan Buxin. Le courant est très vite passé et l’on a sympathisé. Quand il m’a parlé de son projet, dont la vocation était d’améliorer les conditions d’éducation dans son ancienne école à Saré-Téning, j’ai eu envie de le suivre dans cette belle démarche ».

Des relais sur place

Si les premières initiatives en faveur des enfants démunis furent plutôt informelles, les chevilles ouvrières du projet ont jugé intéressant de donner naissance à une AISBL, de sorte à pouvoir porter des actions concrètes sur le terrain. «Plutôt que de créer une ASBL, nous avons opté pour une association internationale sans but lucratif afin d’avoir des relais sur place et d’être ainsi au plus près des besoins réels de cette région défavorisée du Sénégal », poursuit Nathan, âgé de 28 ans.

Sa publication au Moniteur belge est intervenue en mai dernier et vise spécifiquement le domaine de la petite enfance. «Même si notre intervention n’est qu’une petite goutte d’eau dans l’océan, elle a le mérite d’exister. Via l’aide apportée sur place, notre intention est de pousser les jeunes à enfin prendre leur destin en mains», embraie Kémo.

Outre son école de Saré-Téning, deux autres établissements implantés dans un rayon proche (Niagha et Kitim) sont aussi repris dans le plan d’actions, qui pourrait, pourquoi pas, faire tâche d’huile et s’étendre.

Pour l’heure, ce sont pas moins de septante kilos de matériel scolaire (livres, crayons, blocs…), provenant essentiellement de dons, qui ont déjà pu être acheminés au Sénégal.

Vos dons sont les bienvenus

Avec peu de moyens mais beaucoup de bonne volonté, Nathan, Kémo et Nathalie se démènent dans leur travail de récolte de dons et de prospection, et ce en vue de faire connaître et grandir leur association. «On se rend compte qu’en étendant nos finalités, nous pourrions travailler sur d’autres aspects essentiels à un apprentissage efficace, en œuvrant notamment pour une meilleure nutrition. Nous n’en sommes toutefois qu’à nos débuts et nous préférons avancer pas à pas sans brûler les étapes », précisent-ils de concert.

Si des projets importants tels que la construction de puits dans les écoles figurent dans les perspectives de la structure fondée il y a cinq mois, la priorité actuelle reste plus que jamais d’offrir des fournitures pour pallier au plus pressé.

+ Envie d’effectuer un don? N’hésitez pas à contacter Kémo au 0497/79.69.00. Plus d’informations sur www.enfance-de-casamance.org

 

Comments: Leave a Comment

Cérémonie du 54ème anniversaire de l’Indépendance du Sénégal

Kémo, notre Président, a eu l’honneur de recevoir une invitation pour la réception du mercredi 11 juin 2014.

C’est donc avec plaisir que Nathan et moi-même l’avons accompagné à la Résidence de l’Ambassadeur Amadou Diop, chaussée de Waterloo à Uccle.

Après l’accueil sur le perron par Monsieur l’Ambassadeur et son entourage, nous avons écouté avec attention le discours de notre hôte.

Nous avons ensuite pu profiter d’une agréable soirée dans les jardins de sa résidence et avons dégusté quelques plats typiques du Sénégal.

Voici les photos réalisées par Kémo …

Comments: Leave a Comment

Récolte de matériel scolaire à l’Athénée Royal d’Ath

Dans le cadre des cours de morale et de religion catholique  et après avoir  visionné un film sur la pauvreté et la famine en Afrique, des élèves de sixième primaire ont décidé de mettre sur pied un projet à but humanitaire.

Leur choix s’est porté sur le Sénégal et plus particulièrement notre association.

Les élèves ont donc confectionné des affiches appelant à la collecte de matériel scolaire.

La récolte a eu un franc succès : les cartables, bics, crayons, fardes, … se sont accumulés.

Ils seront distribués dans des écoles primaires de la Casamance dès que nous aurons trouvé les fonds suffisants pour envoyer  un container.

Comments: Leave a Comment

PV de la réunion du CA du 10/05/2014

PV du Conseil d’administration du 10/05/2014

Comments: Leave a Comment

La Semaine Nationale de l’Ecole de Base – 2014

La Semaine Nationale de l’Ecole de Base est à sa 18ème édition au Sénégal. Elle est organisée chaque année sur toute l’étendue du territoire nationale. Instaurée par les autorités étatiques, il s’agit, dans chaque école du Sénégal d’organiser des journées de réflexion sur les problèmes et les enjeux de l’école, d’effectuer un retour au royaume de l’école. L’école Saér Sèye, situé à Saint Louis du Sénégal a tenu comme elle le fait chaque année à respecter cette tradition. Elle organise à l’occasion des festivités, des activités culturelles, pédagogiques et ludiques afin d’ouvrir l’école à la communauté et d’instaurer ce qu’on appelle la cellule école-milieu. Cette année Enfance De Casamance a tenu à participer financièrement et activement à cet évènement. Vous avez là quelques images prises lors de la célébration de cette Semaine Nationale de l’Ecole de Base.

Vous avez là des élèves de 5ème année écoutant attentivement les questions que leur posent les membres du jury au jeu « Génies en herbes »

Vous avez là des élèves de 5ème année écoutant attentivement les questions que leur posent les membres du jury au jeu « Génies en herbes »

Les membres du jury : Aissatou Ndiaye, Badara Tall et Baka Diarra Guèye

Les membres du jury : Aissatou Ndiaye, Badara Tall et Baka Diarra Guèye

.

.

.

.

Les élèves d’une classe de CE2 au nombre ahurissant de 71.
L’école Saér sèye remercie ENFANCE DE CASAMANCE pour son soutien

.

.

.

.

Leurs camarades suivent avec intérêt et passion car il y’a un titre et beaucoup de cadeaux pour les vainqueurs.

.

.

L’école a organisé des matches interclasses.

.

.

.

.

La semaine de l’école de Base c’est aussi la cohésion nationale, les valeurs autours desquelles la nation sénégalaise a été bâtie : le commun vouloir de vie commune. Ces fillettes et ces garçons de première année de scolarité, représentent, par leur tenues traditionnelles, les différentes ethnies qui forment la nation sénégalaise en parfaite harmonie, dans l’unité et la diversité : wolofs, Sérères, Diolas, Mandingues, Peuls, Toucouleurs, Manjaques, Bambaras, etc.

.

.

.

.

Appréciez la beauté des tenues traditionnelles sénégalaises portées par ces petits anges, des tenues « Thiossane » (entendez culture en Wolofs).

.

.

.

.

La calebasse tenue par ces enfants représente l’ustensile la plus utilisée en Afrique traditionnelle. Elle servait à conserver des aliments, à servir les repas, à puiser de l’eau à la rivière ou au puits et à de multiples autres tâches.

.

.

.

.

.

.

.

.

Marc au milieu d’un groupe d’enfants.

.

.

.

.

Alliant tradition et modernité, l’école a organisé une prestation des majorettes exécutée par des élèves de 5ème et 6ème année de scolarité. Ces majorettes dansent au son du tam-tam avec des sonorités locales. Leurs différentes dansent symbolisent les différents aspects de leurs cultures.
Les majorettes.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Les parents d’élèves et les invités, venus massivement ont apprécié l’évènement.

.

.

.

.

Voici les modestes cadeaux proposés aux gagnants des différents jeux.

.

.

.

.

Les enseignantes de l’école à l’occasion en tenue unique.

.

.

.

.

Comments: Leave a Comment

Soutien de l’ambassade du Sénégal

Informé par mes soins du projet de notre association, Monsieur Amadou DIOP, Ambassadeur du Sénégal, nous félicite pour notre projet et nous assure du soutien de son Ambassade.

soutien_ambassade_senegal

Comments: Leave a Comment